Les traductions autorisées sont effectuées par des traducteurs qui disposent d’une autorisation du Ministère de la Justice moldave.

Habituellement, elles sont nécessaires dans le cadre de démarches administratives lorsqu’il s’agit de traduire des documents officiels tels que :
 actes d’Etat-Civil : actes de naissance, actes de mariage, acte de décès ;
 documents administratifs divers : permis de conduire, casier judiciaire, jugement de divorce, livret de famille, etc.
 documents financiers et comptables, statuts de sociétés etc.
 diplômes d’études, relevés de notes pour des inscriptions dans des cursus d’enseignement supérieur à l’étranger ;
 etc.

Elles peuvent être aussi sollicitées pour des documents juridiques, manuels techniques, documentations médicales ou pharmaceutiques, sites internet etc.

Les traductions autorisées et légalisées sont des traductions autorisées avec légalisation notariale. Le notaire certifie le fait que le tampon et la signature du traducteur autorisé sont authentiques.

Vous avez besoin de la légalisation notariale quand il s’agit de traduire des actes officiels émis par les institutions moldaves ou d’un Etat étranger :
documents d’identité : carte d’identité, passeport, certificat de naissance, certificat de décès, permis de conduire ;
documents automobiles : certificat d’immatriculation, contrats d’achat/vente, factures, etc.
documents d’études : relevés de notes, diplômes de baccalauréat, diplômes de licence, de master etc. ;
casiers judiciaires, procurations, invitations à l’étranger, etc. ;
– documents émis par les autorités judiciaires : décisions judiciaires, citations, sentences ;
– documents juridiques des sociétés.

Ce type de documents, traduits et légalisés, est demandé notamment si vous souhaitez poursuivre vos études à l’étranger ou postuler pour un emploi à l’étranger, en cas de mariage mixte ou de naissance d’un enfant d’un couple mixte.

Le tarif de ces traductions est de :
 100 MDL/page pour tout document d’état civil ou d’études ;
 160 MDL/page pour tout autre type de document (page de 1800 signes maximum).

Si les traductions doivent être légalisées, il convient d’ajouter les honoraires du notaire.

Contact: