Les épreuves des diplômes DELF et DALF évoluent

Les épreuves des diplômes DELF et DALF évoluent

Pour mieux répondre aux normes européennes relatives aux certifications en langues, France Éducation International a mené une analyse des épreuves du diplôme d’études en langue française (DELF) et du diplôme approfondi de langue française (DALF) et a pris la décision d’en modifier certains formats.

Dans un grand nombre de pays et d’institutions, les examens de langue sont utilisés pour prendre des décisions qui ont des impacts importants sur la vie quotidienne des candidats, dans le cadre de procédures administratives ou encore d’accompagnement à la mobilité des étudiants non francophones. En République de Moldavie, seule l’Alliance Française de Moldavie est susceptible d’organiser les épreuves du DELF ou du DALF qui sont également reconnues en dispense de l’épreuve de français au baccalauréat moldave.

Dans le cas du DELF et du DALF, France Éducation International et ses partenaires sont tenus d’assurer une égalité de traitement et une uniformisation des procédures entourant la gestion de ces diplômes d’État français.

Au regard de ces différents éléments, et afin de préserver et d’augmenter la qualité des épreuves du DELF et du DALF, il a été décidé de revoir les spécifications des épreuves des niveaux « clefs » A2, B1 et B2. Cette révision a pour objectif d’assurer la validité (qualité des contenus), la fidélité (qualité de mesure) et l’équité (égalité de traitement, absence de biais et d’impacts négatifs) des épreuves.

La suppression des questions à réponse ouverte

Dans le but de pallier la difficulté à assurer la standardisation des corrections et de respecter l’égalité de traitement des candidats où qu’ils soient dans le monde, seules des questions à réponse choisie dans les épreuves de compréhension de l’oral et des écrits des niveaux A2, B1 et B2 seront proposées aux candidats.

Ce choix permet, entre autres choses, d’améliorer la fidélité des corrections (les correcteurs introduisent moins de variance dans les corrections) et l’équité pour les candidats (les productions des candidats sont toutes corrigées de manière similaire).

L’augmentation des questions à choix multiple

Le format des questions à choix multiple a été retenu comme format principal afin d’augmenter la fidélité des résultats et d’assurer l’évaluation des capacités cognitives propres à la compréhension orale et écrite. Le bon fonctionnement de ce format est confirmé par les résultats des analyses psychométriques faites sur les épreuves.

Les exercices d’appariement et les tableaux à remplir avec des croix restent présents. Les questions vrai / faux sont également maintenues puisqu’elles constituent un format de réponses binaires complémentaire aux questions à choix multiple. En revanche, il n’est plus demandé au candidat de justifier en recopiant un passage du document car les corrections étaient trop variables (différences d’interprétation des verbes « justifier » et « recopier » par les candidats et par les correcteurs).

La modification du nombre de tâches

L’ajout de tâches (exercices) permet de supprimer celles où le nombre de questions est trop important par rapport au nombre de mots à lire ou à écouter. Il s’agit d’assurer le confort du candidat en lui évitant de devoir répondre à un nombre de questions trop conséquent sur un même support. Par exemple, l’épreuve de compréhension de l’oral du DELF A2 comportera 14 courts documents audio à écouter (7 documents audio actuellement) ou l’épreuve de compréhension de l’oral du DELF B2 proposera 5 documents audio à la place de 2.

La révision de la durée des épreuves

Les durées des exercices du DELF A2, DELF B1 et DELF B2 ont été révisées. La modification éventuelle de ces durées a pour seul objectif de permettre d’obtenir un nombre de réponses suffisant afin d’assurer une bonne couverture de contenu (éléments différents évalués) et une bonne qualité de mesure de l’évaluation. Si dans le DELF A2 et le DELF B2 le nombre d’exercices et de supports évolue, les durées des épreuves ne changent pas. La seule modification portera sur la durée de l’épreuve de compréhension des écrits du DELF B1 qui passe de 35 à 45 minutes.

La suppression des domaines de spécialité dans les épreuves du DALF

Les descripteurs du Cadre européen commun de référence pour les langues précisent pour les niveaux C1 et C2 que les locuteurs sont capables de comprendre des documents longs sur des sujets complexes hors de leur domaine. Dans le cas du niveau C2, les descripteurs précisent que les locuteurs peuvent comprendre des documents sur un sujet spécialisé, même avec une terminologie non familière.

Les candidats s’inscriront au DALF C1 ou au DALF C2 sans choisir de domaine de spécialité. Les sujets proposeront des thèmes de société abordables par tous les profils de candidats, qu’ils soient spécialistes en lettres, en sciences ou dans une autre discipline.

Les nouveaux formats des épreuves de compréhension des DELF A2, B1 et B2 apparaîtront progressivement dans les sessions d’examen tout public et junior / scolaire à partir de 2020.

La suppression des domaines de spécialité dans les épreuves du DALF C1 et du DALF C2 sera effective à partir des sessions de mars 2020.