La Moldavie célèbre ses professeurs de français

Pour la première fois, jeudi 28 novembre 2019, le monde entier a tenu à rendre hommage aux professeurs de français en célébrant « La Journée Internationale du Professeur de Français ». 

Cet évènement avait pour vocation de valoriser le métier d’enseignant de français à travers des activités et des festivités organisées tout au long de la journée.

Pays le plus francophone d’Europe centrale et orientale, la Moldavie s’est ainsi très largement mobilisée pour cette journée coordonnée à l’échelle internationale par la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF). Sous l’impulsion  de l’Ambassade de France et de l’Alliance Française de Moldavie, mais également de l’Association nationale des Professeurs de Français et de l’AUF, plusieurs évènements se sont déroulés dans tout le pays.

À côté des nombreux hommages rendus et activités qui se sont déroulées dans le pays en l’honneur des professeurs de français, trois grands rendez-vous étaient organisés à Chisinau, à Cahul et  à Tiraspol.

À CHISINAU…

Au Théâtre Ginta Latina, siège de l’Alliance Française de Moldavie, plusieurs dizaines de professeurs de français se sont retrouvés à l’initiative de l’Association des Professeurs de Français de Moldavie, de l’Alliance Française de Moldavie, de l’Ambassade de France en République de Moldavie et de l’antenne de Chisinau de Agence Universitaire de la Francophonie.

Les professeurs présents se sont vus remettre des diplômes soulignant leur travail et leur dévouement à l’enseignement de la langue française.

L’après-midi, animée par la Présidente de l’Association des Professeurs de Français, Cristina ENICOV et son équipea été ponctuée de nombreuses interventions parlais lesquelles celles de Son Excellence Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France en République de Moldavie, de nombreux hommages aussi, Les élèves de lycées moldaves et de jeunes chanteurs francophones ont également tenu à remercier leurs professeurs de français en présence de représentants du ministère des Affaires étrangères et de l’Intégration européenne et du ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Recherche moldaves.

Les résultats du « Concours Photo-Prof » ont également été annoncés.

Raisa ANDRIUTA professeurs de français et responsable de l’antenne de Nisporeni a remporté le 3ème Prix, soit un abonnement électronique à un dictionnaire français. Galina BERBEU, professeur de français à Ungheni s’est classée à la  2ème place du concours et a pu gagner une tablette électronique. Enfin, la lauréate du concours, Victoria BELEI, professeur français à Hincesti a remporté un stage pédagogique de deux semaines dans le cadre de l’université d’été du BELC à Nantes offert par l’Ambassade de France et l’Alliance Française de Moldavie

L’évènement s’est achevé autour d’un buffet.

À TIRASPOL…

La journée a été célébrée dans le cadre du Centre de ressources et d’information sur la France contemporaine soutenu par l’Alliance Française de Moldavie au sein de l’Université Taras Chevtchenko.

Les professeurs se sont appliquer à dispenser des conseils aux étudiants sur le métier d’enseignant de français. Ils ont pu échanger autour des qualités requises mais également de l’importance de l’humour dans l’apprentissage de cette langue étrangère. Entre chansons, rires et discussions plus sérieuses, cette journée s’est achevée en félicitant les professeurs pour leurs remarquables efforts dans la promotion des valeurs de la langue française.

ET ENFIN À CAHUL !

Deux évènements, coordonnés par le Chef de la Direction de l’Enseignement du District de Cahul Valeriu BABAN, ont ponctué la Journée Internationale du Professeur de Français, d’abord une manifestation réunissant  plus de 70 professeurs venant de 11 districts différents du Sud du pays, et ensuite  l’Inauguration du Centre francophone du lycée « Ion Creanga » de Cahul. Plusieurs professeurs de français de Roumanie se sont également joints à leurs collègues moldaves.

Entre remises de diplômes de la part du ministère et spectacles d’élèves, l’objectif était de rendre hommage aux professeurs de français pour leur dévouement et leur travail. Comme à Chisinau, cette journée s’est terminée autour d’un buffet offert par l’Alliance Française de Moldavie et l’Ambassade de France afin de partager un moment convivial.

UN LAURÉAT MOLDAVE DISTINGUÉ LORS D’UN CONCOURS RÉGIONAL

Enfin, le Bureau d’Europe Centrale et Orientale de l’OIF avait également profité de l’organisation de cette Journée Internationale pour organiser un concours de poésie, “Ma Langue Française”, ouvert aux professeurs de français de 18 pays (Albanie, Arménie, Bulgarie, Chypre, Croatie, Géorgie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Monténégro, Pologne, République de Moldavie, Roumanie, Serbie, Slovénie et Ukraine),

187 professeurs concourraient à ce concours qui leur a permis d’exprimer de manière créative et littéraire leur attachement à la langue française. La Moldavie a été distinguée avec la 4ème place obtenu par Rodica BOGATU, responsable des classes bilingues au Lycée « Mihai Eminescu » de Balti.,

UN PAYS FRANCOPHONE MOBILISÉ

Cette première organisation de la Journée Internationale du Professeur de Français en Moldavie a été une réussite qui a permis de démonter le dynamisme de la francophonie dans le pays, un dynamisme largement porté par les professeurs de français.