Nuits Pianistiques : une nouvelle édition couronnée de succès

La XVIème édition du festival des Nuits Pianistique de Moldavie – Mer Noire s’est achevée le 6 juillet à Tiraspol. Évènement majeur de l’agenda culturel moldave, elle a été couronnée de succès avec plus de 3 000 spectateurs enthousiastes accueillis.

Un festival qui s’est imposé au fil des ans dans le paysage culturel moldave

Cette année, l’Alliance Française de Moldavie a organisé, avec le soutien de l’Ambassade de France et de ses partenaires – TV5Monde, Orange Moldavie, les glaces Sandra et Eco Delta –, 5 concerts, à la Salle d’Orgue (les 21 et 27 juin), à la Philharmonie Nationale (30 juin et 4 juillet) de Chisinau, ainsi qu’au Palais de la République de Tiraspol le 6 juillet.

Au fil des ans, les Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire ont acquis une belle notoriété leur permettant de s’imposer dans le paysage culturel moldave comme un évènement de dimension internationale, attirant chaque année des artistes talentueux.

Laurent COUSON et Stanislav JAR lancent le festival

C’est le 21 juin, jour de la Fête de la Musique que le festival a été inauguré, à la Salle d’Orgue de Chisinau, par Son Excellence M. Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France en République de Moldavie.

En première partie, Laurent COUSON, compositeur et chef d’orchestre français, a dirigé et accompagné l’Orchestre National de Chambre de Moldavie ainsi que Stanislav JAR, talentueux pianiste Moldave, qui a interprété le fameux concerto n°2 de Camille Saint-Saëns.

En seconde partie, Laurent COUSON a également interprété au piano plusieurs de ses créations musicales, composées pour des bandes originales de films.

Valentin DONI, contrebassiste et chef d’orchestre pour deux concerts

Le deuxième concert, toujours à la Salle d’Orgue, le 27 juin, a vu se succéder deux œuvres majeures de la musique classique composées par Franz Schubert et Ludwig Van Beethoven. A cette occasion, Valentin DONI (Moldavie/Roumanie), co-fondateur du festival, a dirigé l’Orchestre National de Chambre ainsi que plusieurs solistes internationaux : Natalia CEAICOVSCHI (Italie), Silvia PROSCURCHINA (Moldavie), Christian FLOREA (Roumanie/Allemagne) et Claudia PERES (France). Valentin DONI a également exprimé ses talents de contrebassiste  lors de l’interprétation du premier morceau, la « Truite » de Schubert.

Pour le concert du 30 juin à la Philharmonie Nationale de Chisinau, soirée de dialogue musical franco-moldave, Valentin DONI est revenu sur scène pour diriger l’Orchestre Symphonique de Chisinau. Cette très belle soirée a vu se succéder deux brillants solistes, dans un premier temps Ecaterina BARANOV (Moldavie/France) interprétant en première absolue au Festival le concerto du compositeur moldave David Fedov, puis l’extraordinaire Georges PLUDERMACHER (France) livrant au public une impressionnante interprétation du concerto en Sol de Maurice Ravel.

Michel BOURDONCLE et Nicolas BOURDONCLE à la Philharmonie Nationale

Le Festival s’est poursuivi le 4 juillet à la Philharmonie Nationale de Chisinau. Mihai AGAFITA, chef d’orchestre moldave de renom a dirigé l’Orchestre Symphonique de Chisinau ainsi que l’émérite pianiste roumain Vlad DIMULESCU.

Michel BOURDONCLE (France), co-fondateur des Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire et directeur du festival des Nuits Pianistiques d’Aix en Provence, et son fils Nicolas BOURDONCLE, ont ensuite interprété le double concerto de Francis Poulenc avant qu’une sublime interprétation du Boléro de Ravel par l’Orchestre Symphonique ne vienne clôre  une très belle soirée.

Clôture du festival à Tiraspol

Enfin, c’est à Tiraspol, dans la très belle salle du Palais de la République, que les Nuits Pianistiques ont offert leur dernier concert. A cette occasion, l’Orchestre Symphonique de Tiraspol, dirigé par Grigorii MOSEICO, a accompagné Ecaterina BARANOV dans son émouvante interprétation du Concerto n°1 de David Fedov, et les solistes français  Nicolas et Michel BOURDONCLE pour le Concerto en ré mineur de Francis Poulenc. L’orchestre symphonique de Tiraspol a également interprété l’ouverture « Le Corsaire » d’Hector Berlioz et la nocturne « Fêtes » de Claude Debussy. Il est à noter que l’ensemble du programme du concert était joué en première absolue à Tiraspol.

Les albums photographiques de chaque concert peuvent être consultés sur la page Facebook de l’Alliance Française de Moldavie.