Bientôt la France !

Bientôt la France !

Pour la 11ème année consécutive, l’association française Solidarité Laïque  accueillera en France des professeurs de français moldaves dans le cadre d’un projet visant au renforcement de leurs compétences.

Une action de terrain

La République de Moldavie connait encore de nombreux problèmes en matière d’éducation et les conditions d’apprentissage souffrent du manque de moyens pédagogiques, de formation continue des professeurs aussi.

Depuis plus de dix ans, les équipes de Solidarité Laïque, conduites par Gérard BROUSSAUD, enseignant français retraité, se rendent ainsi dans le pays, principalement dans les établissements de province, pour soutenir les professeurs de français moldaves, contribuant ici à l’aménagement d’un centre de documentation et d’information, là-bas à dispenser des formations ou des conseils pour enrichir leur pédagogie. Souvent, cette rencontre constitue l’une des rares occasions pour les professeurs moldaves et leurs élèves de rencontrer des français natifs.

Les professeurs FLE de Moldavie sont attendus en France !

Mais ce séjour est aussi l’occasion d’identifier des professeurs qui pourraient participer à un séjour socio-culturel en France l’année suivante.

« C’est parfois le rêve de toute une vie. Apprendre le français et faire apprendre le français c’est bien, mais y aller c’est autre chose, on peut sentir une atmosphère, ce sont d’autres sensations. », confie Serafin GHINCOLOV, professeur et interlocuteur pour l’Alliance Française de Moldavie auprès de Solidarité Laïque. 

Cette année, dix professeurs d’écoles, de collèges et de lycées, venus des quatre coins du pays, partiront pour la France afin d’être répartis dans des familles d’accueil au sein de la région Centre. Du 7 au 24 juin, ils mèneront de nombreux projets avec leurs homologues français et proposeront un certain nombre d’activités dans leurs classes.

Ces professeurs ont été sélectionnés sur leur motivation et leur investissement dans le système éducatif national. Sont privilégiés les non originaires de la capitale provenant de villages isolés ou de campagnes éloignées.

A leur retour, ils auront un mois pour produire un rapport sur leur voyage devant relater leurs impressions, les idées dont ils pourront s’inspirer dans leur propre travail et la manière dont cela a été utile pour eux. Puis, en automne, ce sera à leur tour d’accueillir des professeurs de français chez eux.

Miser sur la formation des enseignants

L’Alliance Française de Moldavie, avec l’appui de l’Ambassade de France, s’est engagée dès l’origine aux cotés de Solidarité Laïque afin de faire de ce projet annuel une réussite et en prenant en charge les frais de déplacement des professeurs moldaves. « Ce projet  reste la seule occasion pour les professeurs du pays d’aller en France », a souligné Adrian CIBOTARU, Directeur adjoint de l’Alliance Française de Moldavie.

A l’automne dernier, ce projet fêtait son dixième anniversaire et avait rassemblé l’ensemble des participants depuis sa création.« Cette expérience inédite allie formation et découverte, et permet de se créer des souvenirs inoubliables », a ajouté Serafin GHINCOLOV.

Cela démontre encore une fois la vivacité de la francophonie en Moldavie et la forte demande de la part des enseignants moldaves pour ce type de projets.

Bon voyage à toutes et à tous !