Nuits Pianistiques : elles ont rythmé les soirées moldaves

Un évènement dont le retour était très attendu

C’était un événement dont le retour était très attendu : le Festival pour piano et orchestre des Nuits Pianistiques de Moldavie – Mer Noire, programmé du 21 juin au 6 juillet, a transformé Chisinau et Tiraspol en un rendez-vous international où se sont retrouvés tous les amoureux du piano.

Grâce à l’Alliance Française de Moldavie et à l’Ambassade de France, ils avaient rendez-vous pour 6 concerts organisés à la Philharmonie Nationale (21, 27 et 30 juin) et au Musée National des Arts (24 juin) de Chisinau, ainsi qu’à Tiraspol, au Palais de la République (6 juillet).

Des fidèles au rendez-vous

Cette 15ème édition du Festival international des Nuits pianistiques de Moldavie – Mer Noire a, à nouveau, remporté un très grand succès auprès des publics mélomanes de Moldavie avec plus de 3 500 spectateurs enthousiastes accueillis.

La variété de la programmation, le talent des artistes invités, la qualité des interprétations font en effet donnent à cette manifestation le statut d’évènement de musique classique majeur de l’année en Moldavie, mais également de la région.

Au programme, un riche voyage musical à travers des valeurs sûres du répertoire, celles que tout le monde a envie d’entendre au cœur des soirées d’été, mais aussi des découvertes, dans les œuvres comme dans les interprètes.

Misha KATZ et Michel D’ALBERTO lancent le festival

Les concerts ont débuté le 21 juin à la Philharmonie Nationale de Chisinau avec un très beau programme de musique française.

Ouverte par Son Excellence, M. Pascal VAGOGNE, Ambassadeur de France en République de Moldavie et Alexandru MUNTEANU, Président de l’Alliance Française de Moldavie, cette soirée a aussi été l’occasion de célébrer le 25ème anniversaire de l’association.

Invité d’honneur, Misha KATZ, grand chef d’orchestre français, a dirigé et accompagné l’Orchestre symphonique de Chisinau et le talentueux pianiste français Michel DALBERTO. Ce concert a été organisé dans le cadre du Projet International « Cultures sans Frontières » sous l’égide de l’UNESCO. A cette occasion, Mikhail GLUZ, compositeur et artiste émérite russe, Directeur de ce projet, à remis à Mme Monica BABUC, Ministre de la Culture de la République de Moldavie, la médaille honorifique « 5 continents » pour la promotion des valeurs culturelles sur le plan international.

Cristian FLOREA violoncelliste au Musée national d’Art et Chef à la la Philharmonie Nationale

Le deuxième concert, organisé le 24 juin au Musée National d’Art de Moldavie, a permis de faire découvrir au public, pour la première fois dans le cadre de ce Festival, un programme de musique de chambre, avec la participation du Quartet National des Cordes, du violoncelliste et chef d’orchestre roumain/allemand Cristian FLOREA et des pianistes Angela SOCOLOV (Moldavie) et Nima SARKECHIK (France/Iran).

La salle de la Philharmonie Nationale a accueilli le troisième moment fort du Festival, mardi 27 juin. Cristian FLOREA, toujours, est revenu sur la grande scène pour diriger l’Orchestre National de Chambre de Moldavie, avec un beau florilège de concertos pour piano et orchestre de MOZART, FAURÉ et BEETHOVEN. Trois brillants solistes, Claudia PERES (France/Mexique), Nadejda ERHAN (Moldavie) et Nima SARKECHIK encore se sont succédés avec brio, aux côtés du chef et de l’Orchestre.

Retour aux sources

Le quatrième concert, également hébergé par la Philharmonie Nationale, a marqué un retour aux origines du Festival avec la participation de ses deux co-fondateurs, Valentin DONI, Chef d’Orchestre roumain et Michel BOURDONCLE, pianiste français de renom, Directeur du Festival « Les Nuits Pianistiques d’Aix en Provence ».

Cette très belle soirée a offert au public de re-découvrir de grandes œuvres de RACHMANINOV et de BRAHMS, interprétées majestueusement par Robert NEUMANN, jeune mais néanmoins brillant soliste allemand, Nicolas BOURDONCLE et enfin Michel BOURDONCLE.

Clôture du Festival à Tiraspol

Le concert de clôture du Festival a été accueilli par le Palais de la République de Tiraspol, dans une très belle salle de 800 places récemment rénovée qui, pour l’occasion, avait fait le plein. Dirigé par Grigorii MOSEICO, chef de l’orchestre symphonique de Tiraspol, ce concert clôturait aussi la saison musicale de l’orchestre.

Stanisalv JAR, pianiste moldave, Nicolas BOURDONCLE et Michel BOURDONCLE, ont interprété avec beaucoup d’émotion le concerto nr.2 de RACHMANINOV, le concerto nr.4 de BEETHOVEN et le concerto nr.1 de BRAHMS.

Organisé également avec le soutien des partenaires stratégiques de l’Alliance Française – TV5MONDE, Orange Moldova, Lafarge Moldova, Le Bridge et Sandriliona, et JC Mont-Fort – cette quinzième édition marque ainsi un beau retour sur la scène culturelle moldave d’un Festival qui avait connu de riches heures et qui avait malheureusement été mis en parenthèses ces dernières années.

Une parenthèse qui se ferme désormais espère-t-on.

La revue de presse et les albums photographiques des concerts peuvent être consultés sur la page Facebook de l’événement.