Une belle Alliance qui mériterait un soutien plus appuyé

Une belle Alliance qui mériterait un soutien plus appuyé

Une des toutes premières Alliances Françaises en Europe qui célèbre ses 25 ans

L’Alliance Française de Moldavie a réuni son Assemblée générale annuelle en présence de Son Excellence, M. Pascal VAGOGNE, Ambassadeur de France en République de Moldavie et Président d’Honneur de l’association.

Le Président Alexandru MUNTEANU a tenu à rappeler dans son propos d’ouverture que l’Alliance Française de Moldavie célébrait cette année son 25ème anniversaire. Il est aussi revenu sur l’historique de la création de l’association en redisant sa fierté de voir qu’aujourd’hui l’Alliance Française de Moldavie était devenue l’une des toutes premières Alliance Françaises en Europe et dans le monde. Un hommage auquel l’Ambassadeur de France s’est associé.

Dans un contexte local particulièrement difficile, l’association est parvenue à maintenir un niveau d’activité convenable en 2016, conforme à ses prévisions. L’Association restera néanmoins extrêmement prudente en 2017 dans la conduite de son activité et dans sa gestion.

En effet, comme a tenu à le souligner son Directeur, les réductions budgétaires qui affectent depuis 2010 désormais les moyens alloués à l’ensemble de la coopération française pénalisent tout particulièrement l’association. Si les moyens mis à disposition de l’Alliance Française de Moldavie par l’Ambassade demeurent stables “sur le papier” suite au passage de l’Inspection générale des Affaires étrangères, ceux-çi subissent néanmoins dans la réalité une nouvelle baisse considérable avec la mise en oeuvre de nouvelles dispositions comptables qui masquent de nouveaux transferts de charges.

Une association qui pourrait être victime de la réussite de son modèle

Emmanuel SKOULIOS a tenu à préciser que la “subtilité terminologique” qui régissait désormais la relation entre l’Ambassade et l’Alliance Française de Moldavie était lourde de conséquences. “Substituer un rôle de partenaire à celui d’opérateur de coopération revient désormais à faire travailler les collaborateurs de l’association quasi-bénévolement au profit de la coopération française”

” Si cela permet de donner l’illusion d’une reprise de la coopération culturelle ou linguistique française,  il s’agit en réalité d’un exercice périlleux qui atteint ses limites et dont Paris doit désormais prendre conscience car l’association ne dispose plus de marges de manoeuvre. Dans un pays en proie à une vague d’émigration sans précédant et à une crise économique persistante, les relais de croissance sont difficiles à trouver.” a-t-il ajouté.

L’Alliance Française de Chisinau reste pourtant l’une des toutes premières Alliances Françaises d’Europe et du monde. Chisinau était en 2015, la 5ème Alliance Française d’Europe – sur 239 ! – en nombre d’apprenants, derrière Paris, Bruxelles, Dublin et le Cavilam Vichy. La cinquième Alliance Française d’Europe en nombre d’heures de français vendues. La 14ème Alliance Française d’Europe – la Moldavie étant le 8ème pays d’Europe – en nombre de candidats accueillis pour ses seuls examens de français.

Surtout et enfin, en nombre d’apprenants de français par habitant, l’Alliance Française de Moldavie était en 2015 la deuxième Alliance Française d’Europe, quasiment à égalité avec celle de Malte et devant l’Alliance Française d’Irlande et celle de Croatie.

De là à s’interroger sur un succès qui pourrait  aussi expliquer en partie la décision du ministère de réduire chaque année un peu plus les moyens alloués à la coopération française en Moldavie et à l’Alliance Française…

Le Directeur souhaite néanmoins encore y voir des raisons d’espérer que le ministère des Affaires étrangères et du développement international veuille s’intéresser à nouveau – même modestement car les moyens à remettre en oeuvre sont limités -, à l’Alliance Française de Moldavie qui reste son meilleur outil d’influence locale. Il est nécessaire de ré-instaurer, dans l’urgence, la relation gagnant-gagnant qui présidait la relation entre la France et l’Alliance Française de Moldavie.